Potentiel antimicrobien sur les bactéries pathogènes alimentaire d’extraits d’algues comestibles et de spiruline

Une étude italienne démontre que différentes espèces d’algues comestibles ont une activité antimicrobienne intéressante envers les principaux pathogènes d’origine alimentaire.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Les algues et les microalgues sont de plus en plus populaires comme denrée alimentaire dans les pays occidentaux. Certaines espèces sont reconnues comme source de composés bioactifs (actions antioxydantes, anti-inflammatoires, antidiabétiques et d’immunomodulation) et de constituants fonctionnels e...

Cet article est PREMIUM

et nécessite une connexion pour lire la suite ou de vous inscrire

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

Infos scientifiques, événements à venir, réglementation...

Autres articles

Freemium

Comment vendre des algues en Europe ? L’exemple suédois.

Qu’il s’agisse de nouvelles sociétés ou d’entreprises agroalimentaires qui cherchent à se diversifier, nombreuses sont les structures qui travaillent à convaincre les consommateurs européens des bienfaits de l’algue alimentaire. Voici deux exemples mis en lumière grâce au projet européen LOCALEAT, porté en France notamment par le Pays de Saint-Brieuc. […]

On reste
en contact

ABONNEMENT

Inscrivez-vous pour accéder à l'ensemble des informations

Premium

Une adhésion annuelle pour accéder aux services exclusifs : formations en ligne, ateliers pratiques, conseils, réseautage d'affaires... Plus d'infos

small_c_popup-sensalg

Laissez-nous votre adresse

Vous recevrez votre livre blanc par e-mail

small_c_popup-sensalg

remise à zéro

Purge les infos de segments du mail