Adapter aux algues des techniques de cuisson du riz pour réduire l’arsenic

Une méthode de cuisson du riz, éliminant près de 70 % de la charge en arsenic inorganique sur du riz blanc pourrait être intéressante pour des espèces d’algues.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

L’arsenic sous sa forme inorganique est un composé carcinogène et l'alimentation est la principale source d'exposition à l'arsenic pour la population générale.  En particulier le riz accumule des concentrations élevées d'arsenic (As) et sa consommation peut être un vecteur d’exposition à l’ars...

Cet article est FREEMIUM

et nécessite une connexion pour lire la suite ou de vous inscrire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Infos scientifiques, événements à venir, réglementation...

Autres articles

Freemium

Les aptitudes culinaires de kombu royal (Saccharina latissima)

Saccharina latissima est un pilier de la cuisine japonaise. Présentation de cette grande algue brune qui s’intègre facilement dans de nombreuses préparations culinaires et apporte aux plats une saveur délicate et enveloppante. […]

On reste
en contact

ABONNEMENT

Inscrivez-vous pour accéder à l'ensemble des informations

Premium

Une adhésion annuelle pour accéder aux services exclusifs : formations en ligne, ateliers pratiques, conseils, réseautage d'affaires... Plus d'infos

small_c_popup-sensalg

Laissez-nous votre adresse

Vous recevrez votre livre blanc par e-mail

small_c_popup-sensalg

remise à zéro

Purge les infos de segments du mail