Adapter aux algues des techniques de cuisson du riz pour réduire l’arsenic

Une méthode de cuisson du riz, éliminant près de 70 % de la charge en arsenic inorganique sur du riz blanc pourrait être intéressante pour des espèces d’algues.

L’arsenic sous sa forme inorganique est un composé carcinogène et l’alimentation est la principale source d’exposition à l’arsenic pour la population générale.  En particulier le riz accumule des concentrations élevées d’arsenic (As) et sa consommation peut être un vecteur d’exposition à l’arsenic inorganique.

Bien qu’il y ait des règlements et des seuils à respecter  (voir (UE) 1881/2005), il peut être intéressant d’adopter des mesures additionnelles pour réduire la teneur résiduelle.

Une méthode de cuisson du riz, éliminant près de 70 % de la charge en arsenic inorganique sur du riz blanc et près de 54% sur du riz brun ont été développées. Cette méthode associe étuvage et absorption : ébullition du riz pendant 5 minutes dans un premier volume d’eau  puis cuisson par absorption dans un second volume d’eau.

Pour en savoir plus, découvrez notre article réservé aux membres PREMIUM :

Autres articles

Par les experts Sensalg'

On reste
en contact

small_c_popup-sensalg

remise à zéro

Purge les infos de segments du mail